Catégorie
Concert Symphonique

Chevalier errant

En résumé

Direction musicale : Robert Tuohy

Orchestre de l'Opéra de Limoges


Violoncelle solo : Alexis Descharmes
Alto solo : Estelle Gourinchas

 

Programme musical

Johann Strauss II
Die Fledermaus Overture (Ouverture de l’opérette La Chauve-Souris), 1874


Josef Strauss
Sphären-Klänge Valse, 1868


Johann Strauss II
Czardas “Ritter Pazman”  (extrait de l’opéra Le Cavalier Pazman), 1892


Richard Strauss
Don Quichotte, 1898

Description du spectacle

En s’adoubant chevalier, Don Quichotte relève le défi de changer d’identité pour affronter un monde qui lui est sien. A son image, Richard Strauss écrit un poème symphonique ambigu et fait du violoncelle et de l’alto les protagonistes d’une œuvre à la fois concertante et orchestrale. Les aventures pittoresques de notre hidalgo nous sont contées en dix épisodes avec des thèmes et des sonorités musicales aux résonnances théâtralement insolites, parfois saugrenues. On note néanmoins la tendresse de Strauss à l’égard du chevalier errant, fou mais lucide, amoureux du haut de sa monture fatiguée, le fidèle Rossinante.

Rien à envier au cavalier Pazman, plus conventionnel et qui est l’œuvre d’un autre Strauss, Johann II, fils de Johann père, frère de Josef. Avec des compostions mondialement connues comme Le Beau Danube bleu ou La Marche Radetzky, les Strauss excellent dans la musique dite « légère » que Johann II ne tarde pas à dépasser en s’intéressant à l’art lyrique.

À l'affiche